Fabrique temporaire de briques de terre comprimée et développement des techniques alternatives de construction

Montant des investissements / 8 000 euros
Porteur de projet / Association Flux
Lieu / Marica, km22, Rio de Janeiro, Brésil
Programme / Fabrique temporaire de briques de terer comprimée + Equipement urbain banc+four+barbecue + agence temporaire d’architecture
Mission: Conception et réalisation de l’intervention
Financement : Conseil Général du 93, Fondation Agir Sa Vie, Association Flux

Le projet de développement et alternatives pour l’auto-construction a pour objectif la mise en place d’un lieu ouvert de production, d’apprentissage, de valorisation et de mise en pratique de techniques de construction durables et bon marché, aux habitants ainsi qu’à un public plus vaste de personnes travaillant le thème de l’Habitat populaire et de son Développement Durable. L’ensemble forme un espace interactif de découverte, de production de matériaux, d’apprentissage, d’échange d’informations. Il s’agit donc de proposer une alternative, que la population choisira ou non d’utiliser.
- Réalisation d’une exposition mobile sur la place centrale du quartier
- Présentation de différentes techniques « alternatives » adaptées à l’auto-construction d’habitat en zone défavorisée, la sensibilisation
à la gestion écologique des ressources, et l’utilisation des matériaux recyclés dans la construction.
- Production expérimentale de Briques de Terre Comprimée. Cette production avait pour objectif la démonstration de la facilité de production de la brique et de l’intérêt de la production de ce matériau pour la construction de maisons dans ce quartier, tout comme l’intérêt
de la production de cette brique comme moyen de création d’une économie locale solidaire.
- Chantier pour la construction démonstrative d’un équipement urbain (banc, four à pain, barbecue public) sur la place à l’aide de la brique précédemment produite, et de matériaux issus du recyclage (bouteilles de verre, pneus, carrelages usagés, terre, fibres végétales). La réalisation de cet équipement durable a coûté 50 euros. Le but était de démontrer
l’intérêt de ce type de construction et d’occuper l’espace dédié au futur projet de fabrique par un équipement utile à la communauté.

Installation d’une agence d’architecture populaire à l’air libre sur la place, comme outil de préparation du futur projet de fabrique qui à l’aide d’un consortium avec les habitants prend le nom de « Fabrique Autonome d’Architecture du km.22». Cette étape décisive a permis de générer une dynamique locale autour de la pratique de l’architecture et de rapprocher le travail de l’architecte des habitants, de sensibiliser la communauté à la manière dont elle peut faire évoluer son cadre de vie par des méthodes simples de conception.