Architectures et architectes en Chine aujourd'hui

Reportage réalisé en décembre 2010 / janvier 2011, en collaboration avec Clément Guillaume, photographe.
Projet soutenu par la Mairie de Paris.

Article: Entretien avec Wang Shu, revue AMC n°214, avril 2012, pp. 14-17, voir http://www.lemoniteur.fr/153-profession/article/actualite/17355894-wang-...

Itinéraire:
Beijing
Shanghai
Hangzhou
Ningbo
Nanjing
Xiamen
Fujian / Tulous
Guangzhou
Shenzhen
Honk Kong

// Interview de 10 architectes chinois de la nouvelle génération.
- Qi Xin,
- Li Xiaodong,
- Zhang Bin,
- Liu Yuyang,
- Tong Ming,
- Wang Shu,
- Zhang Lei,
- Liu Xiaodo,
- Approach Architecture
- MAD
+ Mastubara Hironori (japonais),

// Photographies de leurs réalisations les plus marquantes

// Reportage sur les tulous, immeubles de terre dans la région du Fujian

// Mini-reportage sur les hutongs à Pékin

// Mini-reportage sur les lilongs à Shanghai

Nature /
- Reportage illustré
- Interviews d'architectes
- Projet de livre : Photographies Clément Guillaume / Textes Hélène Reinhard

1/ Être architecte en Chine aujourd'hui
Une série de 10 portraits d'architectes chinois contemporains dont le travail est particulièrement intéressant en regard des mutations de la Chine d'aujourd'hui.
Dans une Chine qui se modernise à une vitesse effarante, la riche tradition architecturale est mise à mal par les adaptations aux nouveaux enjeux économiques.
Mais ce contexte fait émerger des projets qui invitent à revisiter la tradition pour une qualité architecturale remarquable.
Au travers d’exemples puisés à la fois dans la tradition et dans la modernité, nous chercherons à évoquer les solutions trouvées par ces chinois afin de dynamiser leur cadre de vie.

2/ Les TULOUS: tours d’argiles dans la province du Fujian.
Les hakkas sont un peuple à configuration sociale sous forme de clan. Il y a plus de cinq siècles, ils créèrent des logements collectifs sous une forme communautaire.
Les tours d’argile qu’ils construisent depuis le Moyen-âge ont d’abord une vocation défensive. Très bien insérées dans leur environnement, aujourd’hui, elles représentent une manière réussie de loger une communauté nombreuse de manière confortable, écologique, qualitative, peu gourmande en espace, et en faisant bénéficier au clan la solidarité induite par le lien de voisinage.
Les tours d’argile des hakkas sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

AXES D’ENQUETE //
- Réinterprétation réussie de la tradition dans l’architecture contemporaine
- Solutions collectives pour un habitat communautaire harmonieux
- Alternatives à l’expropriation et adaptation douce aux changements dans la société
- Echanges de savoirs positifs entre tous les intervenants de la filière de construction et notamment valorisation des savoirs et savoir-faire artisanaux
- La place de l’artisan dans la réussite du projet architectural
- Matériaux et techniques pour une écologie revisitée
- L’architecture de terre crue et la réutilisation de matériaux recyclés